Guy Corneau

Guy Corneau,  » partage et temoignage « 

 » Guy CORNEAU nous a fait l’amitié de rencontrer les patients atteints de cancer lors de nouveaux ateliers jeudi  16 octobre après-midi au Centre du Quennaumont comme il l’avait fait il y a deux ans lors de sa venue à Lille. Cette rencontre a apporté grâce à son témoignage un éclairage sur le vécu du cancer.
Dans son livre REVIVRE  il nous apporte son expérience de cette maladie (il a été atteint d’un cancer de  stade 4 ) .
Il a partagé le point de vue d’une approche globale de la maladie. Il a utilisé les médications  les plus intenses comme la chimiothérapie mais aussi d’autres complémentaires qui l’ont aidé .
Notre rencontre fut chaleureuse et humaine. Nous le remercions ici. »
Jacques Lesperres

À partir de sa propre expérience d’un cancer de grade IV, Guy Corneau nous invite à réfléchir aux aspects psychologiques et spirituels de la maladie.
Voici le cri d’un homme qui, aux prises avec le cancer, découvre en lui la force insoupçonnée de la joie. De ce récit personnel, émouvant, drôle parfois, Guy Corneau a fait un livre d’amitié où il partage avec ses lecteurs son expérience de la maladie.
2007: le célèbre psychanalyste n’est qu’un patient anonyme dans une salle d’hôpital. Il reçoit la terrible nouvelle: un cancer de grade 4, le plus élevé. 2008: « M. Corneau, je ne sais pas ce que vous avez fait… mais ça a marché ! », lui annonce son oncologue. 2009: Yanna sa compagne d’âme, meurt d’un cancer qui s’est généralisé. 2010: la vie de Guy refleurit. Entre ces dates, l’épreuve est rude et l’issue, incertaine.
L’auteur relate sa traversée du cancer, durant laquelle il a allié médecines traditionnelles et énergétiques à une démarche psychologique. Sans donner de leçons ni de recettes, en observant son propre parcours avec humilité et humanité, il nous encourage à ne pas nous laisser réduire à notre maladie. Il nous incite à en découvrir le sens psychologique et spirituel, et à trouver en nous et autour de nous les ressources pour célébrer la vie. Pour le malade, l’ami ou l’accompagnant que nous sommes ou que nous serons à un moment  de notre vie, ce livre est une inspiration de chaque instant.

Comment se libérer de la peur et des croyances négatives en nourrissant nos élans créateurs et nos idéaux.

Dans mon travail de thérapeute, je constate que la plupart des gens n’ont pas une bonne image d’eux-mêmes. Les heurts de la vie les assombrissent. Or, la partie la plus large, la plus lumineuse et la plus vivante de leur être est restée intacte et les attend. C’est le meilleur de soi, qui est déjà présent en chacun de nous. Il n’a pas à être créé, ni inventé ; il s’agit plutôt de l’autoriser et de lui ouvrir la porte, comme on ouvre la grille d’un jardin.
Rencontrer le meilleur de soi, c’est éprouver la force de notre élan créateur et sentir la pulsion de vie qui nous anime. C’est retrouver l’océan en soi, le ciel étoilé en soi, chaque partie de l’univers en soi ; et l’exprimer pour notre plus grande joie. Dans ce livre, j’ai voulu offrir un chemin de vie à tous ceux qui cherchent la liberté intérieur.

Bibliographie:
Édition 25e anniversaire de « Père manquant, fils manqué » 2014
Revivre ! – Québec et Europe 2010
Le meilleur de soi – Québec 2007
Victime des autres, bourreau de soi-même – Europe 2003

Pas de commentaires

Poster un commentaire